Intempéries, un temps pour rire

la pluie me plaît
le vent me va
et n’ai pas peur
que le tonnerre me gronde

viennent les nuits fracassées
dans le noir déchiré de grands traits de lumière

que les torrents débordés à gros bouillons écumeux
emportent loin les branches des arbres qui s’ennuient
vers la fin du dimanche et le morne lundi